يد واحده ما تصفق

Yedd ouahda ma tsafek
Une main toute seule ne peut pas applaudir

mercredi 20 avril 2011

jacques majorelle au Maroc

Jacques Majorelle, un peintre lorrain au Maroc...

I/ Sa vie, son oeuvre...

fils de l'ébéniste Louis Majorelle, Jacques est très vite baigné dans le monde des arts. Grâce à son père, il côtoie le mouve,ent de l'art nouveau. En 1901, il décide de s'inscrire à l'école des beaux-arts de Nancy, section architecture et décoration.
mais il va vite chercher à se distancer de la lorraine et de son père. alors, il part à paris afin de devenire peintre et entre à l'académie julian. Il voyagera beaucoup notamment en Espagne, en Italie. En 1910, il découvre l'Egypte et le monde de l'Islam. il se décoyvre alors une passion pour l'Afrique. En 1908, il réalise sa première exposition à Paris à la société des artistes.

En 1917, il arrive au Maroc et s'installe à Marrakech. L'année suivante, il donnera une exposition dans le hall de l'hôtel Excelsior à Casblanca. Puis en 1919, il se marie avec Andrée Longueville. il effectuera un voyage dans le Sud du pays et à son retour publiera l'ouvrage: carnet de route d'un peintre de l'atlas et de l'anti-atlas. il se fera construire une maison dans le style mauresque.

II/ Une technique marquée par le talent et l'art de manier les couleurs.

On remarquera la qualité des oeuvres de Majorelle. Des couleurs très variées d'une toile à l'autre. La qualité et le quasi-réalisme de ses peintures ont su le faire remarquer. le thème du Maghreb est prépondérant dans son oeuvre et les couleurs s'apparentent à celles que l'ont peut trouver sur les Souks.
à propos du jardin Majorelle... ce dernier a été créé par Majorelle lui-même lors de la création de sa villa à Marrakech. il est construit à l'image de sa peinture: paisible, reposant et coloré. il est très intéressant de noter la présence de nombreux cactus, Majorelle les admirait beaucoup pour leur forme. Son nom a meme été donné à un bleu: bleu Majorelle. Sa maison est de cette couleur, en harmonie avec l'état d'esprit dans lequel il vivait.

1 commentaire:

M.AUGRIS a dit…

Quel dommage qu’il n’y ait aucune illustration pour ce sujet. Un travail un peu « léger » ! (SG)
Pas d’illustrations… prometteur mais finalement décevant. (EA)