يد واحده ما تصفق

Yedd ouahda ma tsafek
Une main toute seule ne peut pas applaudir

lundi 5 mars 2012

La journée des tomates.
Introduction: Remise en place du contexte historique
La journée des tomates fut l'un des faits marquants de l'histoire commune entre l'Algérie et la France. Les relations entre la France métropolitaine et l'Algérie française étaient à ce moment là en période de tensions. En effet de nombreux événements participent au "froid" ambiant. Tout d'abord, Guy Mollet, actuel président du conseil des ministres, décide de remplacer le ministre résidant: Jacques Soustelle, très apprécié par les dits "pieds noirs" pour son opposition au FLN (Front de Libération National en Algérie) par le général Catroux, qui, en opposition à son prédécesseur, favorise les négociations. Celui-ci n'entrera cependant jamais en fonction, suite aux manifestations du 6 février à Alger. Cette tentative demeurera cependant comme une preuve inébranlable du fait que Guy Mollet n'avait pas d'autres objectifs que les négociations pacifiques. Celui-ci, renouvelle d'ailleurs ses objectifs dans un discours publique le 4 février 1956.

Portrait de Guy Mollet

I. Les objectifs d'avant l'événement.

(Regarder la vidéo)



Guy mollet s’inquiète des deux « sortes » de résidents en Algérie, tout d’abord il évoque les européens qui sont là bas, notant leur danger permanent et leurs renouvelant son soutient. Ensuite il évoque les musulmans d’Algérie et les appelants même « frères » mettant au premier plan ses intentions fraternelles à leurs égards. Par la suite, il rappelle le combat à l’origine de leur relation d’amitié : la deuxième guerre mondiale. Immédiatement, il annonce les différents objectifs concernant le maintient de cette relation et le premier, le plus important, n’est autre qu’éviter un bain de sang : « sa tache essentielle est que le sang ne coule plus en Algérie ». Il est ici question de la tache du gouvernement dont lui même est le plus haut placé. Il annonce clairement des ambitions pacifiques, et une volonté totale de paix malgré les désaccords actuels. Par la suite, il souligne son intention du respect des algériens et de leur culture en promettant l'égalité totale entre tous les algériens afin de maintenir des relations saines et fraternelle entre les deux régions. Cependant, il ne remet jamais en question le statut de l'Algérie face à la France et n'évoque jamais son indépendance.

II) Les faits de la journée et ses conséquences


(Regarder la vidéo)


La visite de Guy Mollet à Alger avait pour but la mise en place du général Catroux. Cependant, à peine arrivé au monument au mort, endroit où il avait prévu de déposer une gerbe, la tension extrêmement palpable depuis le début du voyage éclate directement sur un bombardement: des tomates et fruits en décomposition voire des pavés de pierre. Guy Mollet se dira lui même profondément choqué par ces manifestations d'étudiants majoritairement présents. Celles-ci auront pour impact direct la démission de Catroux, annoncée seulement 17 heures après les événements. Guy Mollet en revanche revendiquera ne pas tenir compte de cet incident pour la suite de la relation franco-algérienne.
Malgré les promesses qu'il a tenu devant l'état français, la situation en Algérie se dégradera fortement, notamment avec la mise en place de Robert Lacoste, réputé pour son engagement contre le FNL et sa volonté de garder l'Algérie rattachée à la France. Guy Mollet optera également pour une politique de répression bien lointaine de ses promesses de négociations pacifiques et d'égalité entre français métropolitain, catégorie dont les pieds noirs font partie, et les algériens. Ainsi, la durée de service militaire de 18 mois à la base augmenta brusquement pour atteindre les 27 mois. De même, l’effectif militaire en Algérie doubla en 6 mois, passant de 200 000 soldats à plus de 400 000 par l'envoie du contingent notamment.
 Manifestation à Alger

Conclusion:
Ainsi, les promesses et les valeurs annoncées lors de son discours n'ont pas du tout été respectées par Guy Mollet. Au contraire, celui qui promettait la paix et l'égalité pris des décisions qui débouchèrent directement sur la guerre, bien que le terme employé à l'époque fut "événements algériens". On notera également la mise en place de la torture, qualifiée de mesures antiterroristes et dont les conséquences furent atroces pour les victimes de celle-ci.

1 commentaire:

M.AUGRIS a dit…

"Le sujet correspond à un évènement ponctuel qui permet de montrer les contradictions dans la politique française et les différents points de vue concernant le sort de l’Algérie française. Et ces 2 thèmes ressortent bien du travail. Il aurait été intéressant de porter un regard critique sur la vidéo et la remettre dans son contexte en tant qu’objet d’actualité et sources actuelles. Attention, les 2 encadrés correspondent à la même vidéo. Un travail néanmoins intéressant même si on a tendance à vouloir contextualiser le phénomène. Absence de sources ( sauf celle de l’Ina.fr)" SG
"Travail intéressant et bien mené. Réel effort de compréhension et d'explication des acteurs et de l'évènement." EA